Cocon Blanc
Massage bien-être à Lyon

Massages sportifs région lyonnaise

Le massage sportif

Très demandé dans le milieux professionnel et amateur, le massage sportif devient de plus en plus partie intégrante de la routine des athlètes surtout s'ils sont professionnels.

Ces derniers utilisent leur coups et leurs muscles complètement différemment de celui des

non-initiés.

La tonicité, l'élasticité et le volume musculaire sont modifiés chez les athlètes, nécessitant des interventions différentes en fonction du moment auquel il faut masser.

Constitué de techniques spécifiques telles que : friction, pétrissage, lissage, percussion, vibration, étirement, pression statique, l'ensemble s'effectue sur les bases du massage suédois qui seront appliquées et modifiées en fonction de la typologie du massage sportif qu'il sera nécessaire d'effectuer.

Le massage sportif est conçu pour répondre à la prévention des blessures et à la récupération musculaire et psychique des sportifs

Cette technique peut être également accompagné de massage lympho-drainant et de la pause de bandes de Tape Kinésiologique en application complémentaire, facilitant la récupération dans les situations postopératoires et post-traumatiques.

Vous souhaitez découvrir les massages sportifs ?

Contactez-moi !

Les trois typologies du massage sportif

1.L'avant compétition

Ce protocole s'applique avant la compétition ou l'entrainement et peut être pratiqué durant la phase d'échauffement ou bien 24 à 48 heures avant l'activité. Il a pour objectif de chauffer les muscles et ainsi préparer l'athlète à l'action musculaire et éviter les blessures, il doit être superficiel, stimulant, peu profond est plutôt de courte durée, 20 à 25 minutes.

2.L'intra compétition

Ce programme s'applique durant les pauses d'une compétition. Similaire à la préparation d'avant compétition, cette séance sera d'une durée brève 5 à 10 minutes et peu profonde. Des étirements passifs seront ajoutés aux manoeuvres de massage (étirements légers tant dans les tentions que dans la durée)

3.L'après-compétition

)   Massage décongestionnant : cette méthode s'applique immédiatement après la compétition.

Elle a pour but d'éliminer l'état de fatigue des muscles et de favoriser l'élimination des toxines et d'accélérer ainsi le temps de récupération.

La durée de la séance est d'environ 15/20 minutes

 

 )   Massage défatiguant : cette méthode s'applique dans les deux jours après la compétition. Elle a pour objectif de ramener à une condition physiologique normale les muscles, tendons et articulations. Cette séance décongestionne, assouplit les tissus et fais disparaître les contractures.

Durant ce type de massage il est important de dédier une bonne partie du traitement aux étirements passifs.

Cette séance peut durer de 0h30 à 1h30 et prévoit des manoeuvres lentes et profondes.

Les différentes techniques proposées dans le massage sportif

-   Le massage suédois

-   Le massage décontracturant 

-   Le étirements

-   Le taping kinisiologique

-   Le massage lympho-drainant

-   Le massage deep tissue

Le massage suédois

Le massage suédois est une technique polyvalente aux multiples bienfaits. Ce massage vise à détendre les muscles en profondeur, à favoriser la circulation sanguine et lymphatique, grâce à des gestes doux et ferme à la fois.

Très apprécié des sportifs, il tonifie tout en relaxant et permet également l'élimination des toxines.

Il apporte aussi une grande élasticité musculaire tout en apaisant les tensions.

Le massage suédois convient également aux personnes dont l'activité physique est insuffisante, grâce à cette capacité à stimuler la circulation sanguine et lymphatique.

Il est composé de plusieurs manoeuvres de base qui permettent de solliciter l'ensemble des muscles et de les travailler en profondeur.

Apprécier aussi pour sa capacité à diminuer les effets du stress, il aide le corps à retrouver son équilibre naturel.

Les différentes manoeuvres

  • L'effleurage : pratiqué souvent en début et fin de massage, l'effleurage et réalisé en direction du coeur, les manoeuvres sont lentes et rythmés afin de détendre et préparer la clientèle aux manoeuvres suivantes et à optimiser la circulation lymphatique.
  • Les frictions : elles permettent de réchauffer les muscles en surface et d'accentuer la circulation sanguine pour une meilleure irrigation et oxygénation des tissus musculaires
  • Le pétrissage : réalisé à l'aide des paumes ou des doigts en forme de pince, le pétrissage s'enchaîne de façon répétée en saisissant une large partie de tissu musculaire qui sera malaxée avec fermeté dans le but d'assouplir et détendre les muscles, de dissiper les douleurs ou à des fins esthétiques avec le palper-rouler
  • Les percussions : elles sont effectuées généralement sur les zones plus charnues du corps afin d'éviter de possible douleurs. Elles s'exécutent avec les poings, le tranchant des mains ou la paume des mains formant une coupelle.

Comme la plupart des manoeuvres, les percutions ont un effet positif sur la circulation sanguine mais elles permettent aussi de détendre et de délester des tensions nerveuses tout en stimulant le muscle.

Les origines du massage suédois

Conceptualisé au 19 ème siècle par le suédois Per Henrik Ling (1776-1839) à la fois médecin, savant, maître d'escrime, poète, écrivain et enseignant, Ling développa à partir d'enchainement corporel de type gymnastique, des mouvements spécifiques de massage.

Il fait la connaissance d'un chinois nommé « Ming » qui partage avec lui sa passion pour les arts martiaux et la pratique du Tui Na.

Enrichi par l'arrivée de technique orientales de massages traditionnel venant de Chine et du Japon, il souhaite alors faire partager au plus grand nombre son enseignement destiné à améliorer les performances du corps et ses capacités de récupération.

Le massage décontracturant

C'est une technique de massage permettant grâce à des manoeuvres localisées, progressivement appuyées et profondes, d'apporter aux muscles un relâchement des noeuds et des tensions en étirant et en assouplissant les tissus et ainsi soulager les zones douloureuses.

Les étirements

Afin d'améliorer les effets du massage sportif, il est opportun d'intégrer du stretching et des étirements passifs aux manoeuvres de massage.

Pour améliorer la récupération, le sommeil, traiter les zones douloureuses, les contractures récidivistes, favoriser la circulation sanguine, car il est fréquent notamment chez les amateurs, que ces étirements soient faits trop rapidement ou sommairement.

Le streching est pourtant fondamental pour prévenir les contractures et autre accidents musculaires.

Le taping kinesiologique

C'est une technique basée sur les capacités naturelles d'auto-guérison du corps qui consiste à l'application sur la peau d'une bande adhésive élastique ne contenant aucun principe actif, appelée " tape "

Appliquée directement sur les zones à traiter et grâce à un effet biomécanique et une stimulation des neurorécepteurs cutanés, le tape agit à différents niveaux.

Sur la peau, les muscles, le système veineux, le système lymphatique et les articulations, permettant ainsi d'obtenir de nombreux bénéfices dont les plus intéressants pour les sportifs sont : 

-   Soulager la douleur

-   Normaliser la tension musculaire

-   Supprimer la congestion veineuse et lymphatique

-   Améliorer la vascularisation des tissus

-   Stabilisation des fascias au niveau articulaire

-   Récupération musculaire

La bande de tape peut être appliquée pendant plusieurs jours, elle supporte d'être mouillée, vous pouvez donc vous doucher et nager sans risque qu'elle ne se détache. Il est cependant conseillé de bien la sécher ensuite.

Le massage lympho-drainant

 

C'est une technique de massage , lente et douce qui vise à stimuler la circulation de la lymphe pour favoriser l'élimination des toxines et le renforcement du système immunitaire.

Il permet la réduction de la stagnation lymphatique propice aux oeudèmes le plus souvent des membres inférieurs et ou supérieurs, avec leurs sensations de jambes lourdes.

Il permet aussi la stimulation du fonctionnement des noeuds lymphoïdes et par conséquence de la réponse immunitaire.

Sur le plan de l'aspect esthétique, il aide au traitement de la cellulite, améliore la qualité de la peau et de la prévention des cicatrices notament en pré et postopératoire.

Le massage Deep Tissue

Originaire du Canada et des Etats-Unis, le massage Deep Tissue est au croisement d'une technique musculaire profonde et lente d'une part et d'autre part d'une technique de mise en mouvement des tissus conjonctifs.

Lorsqu'il y a des tensions chroniques ou une blessure, il y a habituellement des adhérences (bandes de tissu douloureux et rigides) dans les muscles, les tendons et les ligaments.

La particularité du Deep Tissue et de permettre de soulager les muscles des tensions récurrentes, des courbatures, de délier les rigidités et en agissant sur les tissus conjonctifs de travailler sur la libération des adhérences éventuelles afin d'atténuer la douleur et favoriser le retour à une amplitude normal des mouvements.

En sollicitant les couches profondes des tissus musculaires et des fascias, le Deep Tissue a une influence directe sur la dynamique musculaire, aide à apporter une meilleure hydratation des tissus et favorise la régularisation des effets du stress.

Un travail de relâchement au niveau des fascias apporte plus d'espace au muscle lui permettant ainsi de se relâcher plus aisément.

Pour cela, il convient en premier lieu d'échauffer les zones musculaires et les détendre autant que possible.

Avec une approche progressive dans la profondeur du muscle et de son étirement, il est question pour le praticien d'oeuvrer avec lenteur pour que les muscles retrouvent de la souplesse.

Ce massage-bien-être trouve naturellement sa place dans le cadre de la récupération physique et la remise en forme.

Le Deep Tissue dissipe la fatigue et le stress, relaxe et tonifie les tissus musculaires et permet de renouer avec la vitalité.

Aussi bien apprécié par les sportifs, les personnes plus sédentaires, que par celles exposées aux positions contraignantes ou répétitives, ce massage est vécu comme une libération profonde des tentions accumulées.

Qu'est ce que les fascias et les tissus conjonctifs ?

Les fascias, appelés aussi tissus conjonctifs, représentent l'ensemble des tissus qui enveloppent la majorité des structures du corps : muscles, os, nerfs, vaisseaux sanguins. Les fascias séparent, prolongent, connectent toutes les structures. Ils traversent les muscles pour aboutir à leurs extrémité et former ainsi les tendons qui relient le muscle à l'ossature.

L'hydratation des fascias est essentielle pour qu'ils restent souples et sans adhérence.

Les fascias sont reliés entre eux et forment un réseau complexe, du sommet de la tête au bout des orteils .

Ils ont une influence directe sur la dynamique musculaire.

Cependant il convient de préciser également que les fascias sont une courroie de transmission de la force d'auto-régulation du corps. Plus encore, les fascias ne sont pas que des tissus anatomiques et physiologiques mais ils contribuent aussi à assurer un lien entre psyché et corps.

Il y a donc une dimension psychique représentée dans les fascias.

Ce lien fascia-corps -psyché joue un rôle essentiel dans la régulation des effets du stress.

Certain n'ont pas hésité à comparer les fascias à un deuxième squelette, plus souple et plus adaptable. Tout naturellement les fascias sont également appelés « tissus connectés ».